Destination : 278 , Collectionnite

Destination proposée jusqu'au : Date non reconnue

A bicyclette…

« Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis Paulette ... »

Tout le monde a peut-être en tête cette chanson insouciante et légère, chantée par Yves Montand… en 1968. C’était une époque ou la petite reine était synonyme d’évasion, de balades, de moyen de transport, de loisirs, d’exploits sportifs, à l’heure où toute la France vibrait pour ses héros du tour de France. On n’a pas idée aujourd’hui de la popularité dont jouissaient des cyclistes comme Raymond Poulidor. Ces forçats de la route symbolisaient la vaillance, la réussite par l’effort et l’abnégation, le don de soi ultime. Des écrivains de l’époque se passionnaient aussi pour la grande boucle. Je citerais une nouvelle fois Antoine Blondin, passionné par cette épreuve qui fit les grandes heures du récit sportif avec une plume incomparable.
http://www.lepoint.fr/sport/cyclisme-tour-de-france-le-meilleur-d-antoine-blondin-05-07-2015-1942457_26.php /> Dans un article du 13 juillet du magazine « Books », intitulé « quand les écrivains pédalent », on peut découvrir que nombre de grands écrivains ont entretenus des rapports intimes avec le vélo. http://www.books.fr/quand-les-ecrivains-pedalent/ /> Je trouve qu’il est assez étonnant qu’aussi longtemps après son invention, sa relative simplicité, la bicyclette soit encore aussi populaire, qu’elle ait même une seconde vie en ces temps de recherches d’économie et d’écologie. Je vous souhaite à tous d’avoir engrangé de beaux souvenirs (ou de moins bons) liés à cet engin.

Lors de la genèse de cette destination, ce n’était pas le vélo qui trottait dans ma tête, mais la voiture, celle qui s’élance sur la route des vacances ou celle qui a bercé une partie de notre jeunesse. Moi, c’est une Visa (Citroën) qui m’a permis de faire mille trajets et découvertes alors que je sillonnais le Sénégal. Je n’avais pas choisi cette voiture, c’est mon budget qui l’avait choisie, mais elle s’est révélée avec son moteur de 2CV une incroyable machine à avaler le sable, les dunes, les trous dans les routes défoncées et surchauffées de l’Afrique subsaharienne.
Après que le vélo ait remplacé ma Visa dans mes projections sur cet atelier, je me suis dit que le point commun était « le moyen de transport ». (Oui, je sais, ce n’est pas une déduction extraordinaire mais il faut parfois se contenter de modestes révélations).
Par conséquent, cette destination devient celle des moyens de transport et peut ainsi s’étendre au train, à l’avion, au bateau, aux chaussures de randonnée, au scooter, au pousse-pousse, au side-car, à l’hélicoptère, au delta-plane, au tricycle, à la tyrolienne, à la trottinette, au skate-board, au tapis volant, au balai de sorcière, au canoë, au téléporteur quantique…

Nuls doutes que votre texte sera le plus beau des moyens de transport pour nous faire voyager loin, loin, loin…

C’est l’été, si vous êtes joueur, tirez un nombre au sort entre 1 et 103, puis rendez-vous sur la liste des moyens de transport recensés sur ce site :
http://www.listedemots.com/liste-moyens-transport . Vous vous imposez alors d’écrire un texte qui portera sur ce moyen de transport ! (certains sont d’ailleurs exotiques!) .

Bon voyage !

lire les textes de la destination