Destination : ,


Au fil des jours

Depuis quelques temps, le fil rouge de notre amour se détend…En vingt ans, l’habitude, sournoisement, s’est installée chez nous, sans qu’on l’ait invitée. Un parasite en somme, qui, discrètement, tente de ronger notre relation. Sans vouloir paraître inhospitalière, je crois sincèrement que nous devons de toute urgence la jeter. Oust ! Dehors ! Pas de ça chez nous ! Je sais ce que tu vas me dire…



Ah bon ?



Enfin…



Enfin quoi ? Tu viens de dire que tu voulais chasser l’habitude, alors tu ne PEUX pas savoir comment je vais réagir. Tu penses le savoir parce qu’il m’est arrivé par le passé, dans une situation que tu crois similaire, de réagir d’une certaine façon. Et alors ? Tout d’abord la situation que nous vivons aujourd’hui est nouvelle (puisque nous ne l’avons encore jamais vécue). Ensuite NOUS sommes nouveaux puisque chaque jour qui passe nous fait évoluer. Donc ce n’est rien que du neuf. Même au bout de vingt ans !



Et tu crois que cette idée suffit à retendre le fil ? J’ imaginais plutôt avoir recours à un tendeur autobloquant, un truc breveté, avec des rouleaux crantés en céramique inoxydable !



Il est essentiel d’avoir conscience que notre histoire ne doit pas être cousue de fil blanc. Pour cela nous devons, toi et moi, être sincères, authentiques, toujours. Mais ça n’est pas suffisant, il nous faut veiller toujours, à ne pas blesser l’autre, à l’entourer de chaleur et d’amour, même dans la vie de tous les jours, même dans le train-train quotidien. L’équilibriste ne s’aventure pas sur son fil de la même manière qu’un tracteur sur un chemin de terre. S’il veut finir sa traversée, il doit se faire léger, avancer par petites touches, tout en délicatesse. Il ne progresse JAMAIS en terrain conquis. Et puis il doit regarder droit devant lui sans se laisser distraire par les petites embûches qu’il peut trouver en chemin. Il les enjambe, les unes après les autres, sans y prêter plus d’attention. Il garde le cap en se concentrant sur son point d’équilibre. Il vit « léger »… Il peut éventuellement en cas de fort vent du Nord, déployer une ombrelle ou autre accessoire afin de mieux maîtriser son centre de gravité… À nous donc de trouver notre balancier…



Mais où le trouver ?



Je ne sais pas moi, je n’ai pas de baguette magique ! Cherchons, creusons-nous la tête ! Ouvrons une liste que nous intitulerons par exemple : « j’m’en balance » et dans laquelle nous pourrons puiser dès que nous sentirons notre centre de gravité dévier.

Sur cette liste nous inscrirons toi et moi toutes les idées qui nous viennent en répondant à la question « comment faire pour surprendre, étonner, ravir, séduire, faire rire, celui/celle que l’on aime »

Au début, les idées se feront rares, mais tu verras, nous aurons vite fait de nous prendre au jeu et de fil en aiguille, notre liste grossira…



Et cette liste deviendrait notre fil d’Ariane ?



Oui, et si tu le veux, fil de trame et fil de chaîne (toi et moi) formeront une solide étoffe qui gardera nos cœurs au chaud… On se lance ?

griotte