Destination : ,


rép. ref a10

Cher raisin de Corinthe,

Tu me sembles bien sec, si dépulpé, sans ire !
Je t'offre l'ivresse et la sainte colère des âmes délivrées.
Oh je ne suis pas sage ! Je suis la folle ivraie qui court échevelée parmi les ternes blés. Je suis l'ivraie sauvage, l'ivresse enragée. Je ne suis pas sans danger, cher étranger. Je suis l'ire, le délire, le rire prohibé... Viens te déshiniber !
Si tu veux vivre, cher raisin sec, cher raisin dépulpé, viens te gorger de ma folie, viens t'emplir de mon ire, viens jouir, je suis jolie. Pour toi je serai l'ire au raisin livrée.

Ivraie Folage
squat des artistes
adret Naline
Libreville

?