Destination : ,


rép1 ref. a23

De Bouleau Argenté à Pépinièriste Désoeuvrée



Bien chère pépinièriste désoeuvrée,

Le vieux bouleau argenté que je suis, est ravi d'avoir lu votre annonce. Il
semblerait, que le vieux cactus n'encombre plus votre arrière boutique et
vous rende disponible pour faire encore des heureux.

Avant de faire plus ample connaissance, quelques mots pour me situer : bien
qu'argenté, je suis encore en pleine force, je vis au fond de la forêt,
entouré de vieux hêtres, pas dérangeants du tout. Isolé, loin de toute
indiscrétion, le site est agréable et invite à la friponnerie. Il n'y manque
qu'une fleur pour le rendre charmant.

Votre tâche, si vous l'acceptez, sera de veiller à mon bon arrosage, masser
mon tronc pour une meilleure circulation de ma sève et, en l'absence de
vent, me faire frissonner jusqu'à l'extase.

Votre salaire vous sera versé en monnaie du pape, vous bénéficierez d'une
journée de congé mensuelle et mon feuillage touffu vous servira d'abri.

J'espère que cette offre répond à votre attente et j'ai hate de vous
rencontrer pour apprécier votre expérience.

Dans cette fébrile attente, je dépose à vos pieds, bien chère pépinièriste
désoeuvrée, mes hommages les plus distingués.

Bouleau argenté

?