Destination : ,


Comme je suis

Bonjour à toutes et à tous,



Je me sens soudain investi d'une mission très

délicate. Comment argumenter ma candidature fort

gentiment acceptée par le modérateur de ce groupe à la

taille imposante parmi tous les ateliers d'écriture

qui sévissent au sein de la grande famille des

manieurs de mots jusque là éparpillés dans cette large

communauté d'amateurs du Verbe enfin réunis à

l'echelle francophone, sur la toile mondiale ?

Oui, comment faire et par où commencer ?



Peut-être le pourquoi!



Petit historique:



Enfant déjà, je me racontais des histoires, le soir ,

au fond d'un lit trop grand perdu dans cette chambre

immense où toute les ombres de la vaste demeure

qu'occupait la famille,se donnaient rendez-vous.

Un explorateur craintif, sur un frèle esquif,

confronté aux craquements des vieux murs d'une chambre

perdue dans une maison trop vaste où le silence

nocturne amplifiait les murmures hostiles d'une forêt

dont nous habitions la lisière, egarés au coeur d'une

campagnequi me parraissait sans limites.



Le dire autrement ?



Nous vivions retirés loin de toute bourgade, au coeur

de la campagne, un cadre champêtre en lisiére d'une

forêt étendue dont l'activité nocturne pénétrait

chaque soir les murs de la vieille demeure aux

dimensions d'adulte jusqu'à cette chambre immense où

je cachais mes angoisses dans un lit disproportionné

pour mon corps d'enfant.

Alors, j'inventais des histoires censées exorciser les

démons qui logeaient dessous et les endormir de mes

voyages en ailleurs.Toujours différentes, souvent

renouvellées car je pensais ne trouver, que dans

l'intérêt succité, le salut accordé par mes visiteurs

invisibles.

Je suis fils unique.

Ce pourrait-être une anecdote que ce manque

d'interlocuteur avec qui partager ses angoisses et

vaincre l'apprehension des heure où les ombres

réveillées par la nuit interdisent le sommeil mais

cette pratique m'est restée même si la peur ne

constitue plus le catalyseur de mon imagination.

Merveilleux cette capacité imaginative ai-je entendu

au fond.

Oui,mais ! A chaque qualité correspondent ses limites.

A trop inventer on s'interdit souvent le temps de la

rédaction, juste pour conserver celui de noter

pèle-mèle la profusion d'idées dont on se dit

toujours:plustard j'y trouverai le terreau pour le

temps venu où mon imagination sera tarie.



Illusion !



Ainsi, voilà en quelques mots les motifs de mon

adhésion parmi vous.Trouver enfin la motivation ou la

rigueur pour mener à bien l'écriture des trop

nombreuses histoires qui encombrent mon sommeil.

Apprendre en somme.

Quelques détails supplémentaires pour situer le

personnage.

- adepte de science fiction et d'une manière plus

large de tous les univers imaginaires.

-Mauvais élève dès lors qu'il s'agit de sujets imposés

mais je promets de fournir de gros efforts.

-Malgré tout, accaparé beaucoup, tout au moins cette

année, par une activité professionnelle qui vient

d'évoluer.

-Enfin, gribouilleur lent car perfectionniste.



Voilà ! Si malgré cette présentation sommaire mais

déjà peu flateuse ma compagnie ne vous effraie pas,

j'aurai grand plaisir à partager vos gammes.



amicalement

Thierry